Covid 19 : Quel masque choisir ?

COVID 19 : QUEL MASQUE CHOISIR ?

Depuis la crise du coronavirus les masques « grand public » se sont propagés en nombre et inondent le marché tandis que leur efficacité reste encore à prouver. Différents modèles existent et leurs propriétés sont souvent inconnues, variant selon le secteur d’activité. Tamô s’est donc donné pour mission de les recenser en détaillant simplement leurs caractéristiques afin d’aiguiller le grand public et le secteur privé dans le choix d’un masque adapté à leur besoin.

Quatre types de masques sont aujourd’hui répandus : les filtrants FFP, ceux en tissus homologués et « faits maisons » et enfin les chirurgicaux dits « anti-projections ».

Tableau comparatif des masques

MASQUE  FFP2 FPP3 CHIRURGICAL TISSU FAIT MAISON
Réutilisable Non  Non  Non Oui  Oui
Protection  Goutelettes de 3um + Aérosols de 0,01 à 1um  Goutelettes de 3um + Aérosols de 0,01 à 1um  Goutelettes de 3um  Goutelettes de 3um  Goutelettes de 3um 
Usage  Santé  Santé  Santé et Grand public Grand public  Grand public 
Durée 8 heures 8 heures 4 heures 4 heures 4 heures
Filtration 95% 99%

Type I : 95%

Type II .: 98%

Type IIR : 99,8%

Catégorie 2 : 70%

Catégorie 1 : 90%

Inconnu



Les masques FFP « de protection respiratoire » garantissent l’immunité du porteur et de l’interlocuteur grâce à une soupape contrôlant l’air expiré. Il répond à la norme NF EN 149 assurant une retenue de 80% des aérosols moyens de 0,6 microns (um) pour le FFP1, 94% pour le FFP2, et 99% pour le FFP3. Ces masques sont souvent moins confortables, mais ont le net avantage –contrairement aux autres modèles- de filtrer les agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Ils sont cependant réservés aux professionnels de la santé.

Les masques en tissus dits « grand public » offrent une filtration des particules de 3 um supérieure à 70% pour les « catégorie 2 », et supérieure à 90% pour les « catégorie 1 ». Ils sont réservés à un usage non sanitaire et généralement lavables en machine à 60°C pour un plateau de 30 minutes minimum. Leur réutilisation ou non varie en fonction de ce que la notice prévoit. Les masques « faits maisons » ne sont pas homologués et ne répondent à aucune norme. Leur efficacité n’est donc pas établie.  

Les masques chirurgicaux sont à l’heure actuelle les plus performants et les mieux adaptés au grand public comme aux professionnels grâce à un confort de respiration accru et une protection atteignant dans certains cas les 99,8% ! La norme européenne les divise entre les type I (efficacité de filtration bactérienne supérieure ou égale à 95%) et les type II et IIR (filtration bactérienne supérieure ou égale à 98%, 99,8 dans le cas du IIR). Ce masque limite la contamination de l’environnement extérieur et représente la solution idéale pour se protéger efficacement. 

Parce que la santé est un domaine trop sensible pour être laissé au hasard, Tamô met à disposition des professionnels et des collectivités les masques IIR les plus performants du marché à capacité filtrante de 99,8%. Des masques en tissus aux normes de la Girection Générale De l'Armement sont aussi à votre disposition, lavables 20 fois à 60°C et repassés à 120°C, protégeant collectivement l’ensemble d’un groupe les portant. Les conclusions des essais ont établi une perméabilité à l’air, une protection efficace aux aérosols de 3um ainsi qu’une rétention des projections de 78,5% pour les particules de 3um et 57% pour celles de 1um. 

Il est rappelé que lorsque le masque s’humidifie, il faut le changer même si la durée de port maximale n’est pas atteinte.