Trousse bateau mer et rivière

Une trousse de premiers soins pour bateau doit être emportée pendant la navigation.

Une trousse de premiers secours vous permet d'intervenir en cas d'urgence, en apportant les premiers soins aux victimes à bord en attendant l'arrivée des secours. Quelle que soit la durée ou la distance du voyage, il est prudent et judicieux d'avoir une trousse de secours à bord de votre bateau. Le but de cette trousse de premiers secours, pharmacie ou kit de soins est de soigner les victimes lorsqu'elles sont blessées ou de les maintenir en forme jusqu'à l'arrivée des secours. 

Retrouvez toutes nos trousses de secours professionnelles sur une page dédiée de notre site internet.

Afficher en Grille Liste

4 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

4 articles

par page
Par ordre décroissant

La trousse de secours pour bateau, mer et rivière

La loi Française stipule qu’il est obligatoire pour toute embarcation naviguant au-delà de 6 milles d’un abri, de disposer d’une trousse à pharmacie à bord. Notre trousse de secours pour bateau de plaisance est conçue pour répondre aux besoins des membres de l’équipage, adultes et enfant, lors de sorties en mer ou sur l’eau.

 

La composition du kit de soins bateau

Ce sont des composants essentiels en termes de bobologie qui vous permettront de soigner la moindre petite blessure.

Kit de secours pour les bateaux.

La Trousse de Secours Pleine Bateau Mer et Rivière

  • Petites blessures 1 sac de froid instantané, 20 pansements individuels assortis, 10 compresses stériles 30cm x 30cm, 2 compresses brûlures, 1 antiseptique Chlorhexidine 50ml, 5 dosettes 5ml sérum physiologique, 3 tampons hémostatiques Coalgan, 6 serviettes coups et chocs.
  • Aide au maintien : 1 coussin hémostatique, 2 bandes extensibles 3m x 7cm, 1 bande extensible 3m x 10 cm, 1 sparadrap 5m x 2cm, 1 écharpe triangulaire.
  • Protection1 couverture de survie, 1 masque bouche à bouche, 6 gants vinyle, 2 sachets plastiques. 
  • Petit matériel1 paire de ciseaux, 1 pince à écharde, 6 épingles de suretés.
  • Aide pour secourir1 manuel de premier secours.

 

Selon la direction générale des transports et des infrastructures maritimes, le responsable des soins à bord décidera du contenu à ajouter : Tout complément de la trousse de secours est laissé à l’initiative du chef de bord ». Constituer sa trousse de soins relève donc du bon sens. Elle sera complétée en fonction de l’équipage (enfants, soins spécifiques, allergies), du climat et du trajet emprunté.

Nous vous proposons la trousse vide pour bateau de 32 cm x 28 cm x 11.9.

Tamô vous met aussi à votre disposition la composition seule dédiée à la trousse de secours bateau.

Pour en apprendre davantage sur la trousse bateau et son contenu, ou sur les autres types de matériels disponibles pour sécuriser et intervenir en cas d’accident dans votre secteur, Tamô vous propose son article sur les indispensables d’une trousse de secours bateau.

Quels sont les risques que vous pouvez rencontrer sur un bateau ?

La mer peut parfois se révéler être un environnement hostile pour l’être humain. Des accidents peuvent survenir lorsque vous vous y attendez le moins. De la situation de détresse aux petites blessures, de nombreux incidents peuvent vite arriver et gâcher votre activité.

 

Naupathie : Le mal de mer

La naupathie est un trouble de l’adaptation au mouvement de l’eau qui atteint environ 25 % de la population. Si vous êtes sujet au mal de mer, que vous soyez sur un bateau de croisière, un bateau de pêche, une petite embarcation pour vous préparer à plonger ou encore sur un catamaran, vous n’êtes pas à l’abris de ces symptômes :

  • Inconfort digestif : hyper salivation, nausées, vomissements
  • Vertiges et/ou maux de tête
  • Pâleur, sueurs froides
  • Fatigue

Certaines précautions peuvent suffire à atténuer les symptômes. Dans le cas contraire, on a recours à des traitements. En attendant que votre organisme s’habitue aux mouvements de la mer, plusieurs précautions sont à prendre afin d’atténuer les symptômes :

  • Se reposer avant de monter sur l’embarcation
  • Se couvrir correctement
  • Adapter son alimentation
  • Occuper son esprit

Si aucun traitement ne fait disparaître totalement le mal de mer, certains médicaments permettent d’en limiter les symptômes, notamment la sensation de nausée. Dans tous les cas, nous vous conseillons de consulter un médecin qui sera apte à vous prescrire le nécessaire.

Tamô vous conseille aussi de boire beaucoup d’eau salée ou sucrée pour récupérer les sels minéraux perdus lors des vomissements.  

 

Le soleil : Bien s’équiper pour partir en mer

Chapeau, casquette, lunettes et crème solaire sont des équipements indispensables pour lutter contre les effets néfastes du soleil. Le choix des vêtements que vous portez est aussi important. Il s’agir d’une première ligne de défense contre les rayons UV nocifs.

Préférez des couleurs claires pour votre tenue ainsi que les textiles tissés qui offrent une protection plus efficace en de bloquant un peu la lumière.

Un bon couvre-chef représente la meilleure méthode pour limiter le rayonnement puisqu’il protège le visage, la tête, les oreilles et le cou.

Les lunettes solaires permettent une protection indispensable lors d’une exposition excessive au soleil. Sans elles, de graves lésions aux yeux peuvent être occasionnées.

Enfin une crème solaire est recommandé, même par temps nuageux. Les composants chimiques de la crème absorbent les rayons UV avant qu’ils n’endommagent la peau. Utilisez de préférence une crème qui résiste à l’eau et qui ne s’élimine pas avec la transpiration. Tamô vous propose son spray solaire à haute protection (UV 50+) sans parfum et sans paraben.

 

La fatigue suite à une longue période de navigation

La fatigue joue souvent un rôle majeur dans les accidents maritimes. Le meilleur remède est d’anticiper, de planifier et surtout de ne pas surestimer ses forces. Si vous sentez la fatigue arriver, nous vous conseillons de faire si possible une escale.  

Conseils d’utilisation et d’entretien

Disposer des équipements ci-dessus est important, mais avoir une pharmacie en bon état est tout aussi primordial. Il est donc nécessaire de vérifier le contenu de votre kit et de vérifier la date de péremption du matériel avant chaque sortie en mer. Si la date est dépassée, les produits et accessoires associés doivent être remplacés.

Placez les produits dans un contenant étanche situé de préférence dans un endroit facilement accessible, à l’abri de la lumière et de l’eau, et peu soumis aux variations thermiques. Les produits doivent être rangés pour faciliter leur emploi et éviter les erreurs.

Le centre de consultation médicale maritime de Toulouse (CCMM) est à la disposition de tous les marins, y compris plaisanciers, gratuitement, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Un renseignement ?

On vous rappelle
gratuitement

Devis
Gratuit & immédiaten ligne

Obtenez votre devis immédiatement via votre panier

En savoir +

Ne manquez pas votre

cadeau spécial
commande