Trousse Chauffagiste

La trousse de secours professionnelle pour le métier de chauffagiste contient les produits nécessaires en cas d'urgence dans ces pratiques spécifiques à ce secteur d’activité. Elle contient tout le nécessaire pour prodiguer les premiers soins, y compris une compresse brûlures.
Cette trousse de premiers soins contient tout ce dont vous avez besoin pour prodiguer les premiers secours lorsque vous êtes en déplacement chez vos clients.

Découvrez notre gamme complète de trousse de secours pour tous les métiers.

Afficher en Grille Liste

3 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

3 articles

par page
Par ordre décroissant

Le kit de premiers secours pour le métier de chauffagiste.

À l'intérieur de l'entreprise, les employés doivent disposer d'un équipement de premiers secours pour un traitement rapide des blessures.

Ses composants dont les produits antiseptiques, pansements, compresses, bandes, sparadrap... permettent de soigner les coups, les coupures, les brûlures et les blessures légères.

Les couvertures de survie sont essentielles pour assurer la sécurité des personnes en attente de secours en raison d'une maladie ou d'un accident (chutes, traumatismes des membres, etc.) et empêcher la chute de leur température corporelle.

Les sauveteurs et les victimes peuvent être réanimés dans le respect de l'hygiène à l'aide de masques de protection bouche à bouche.

Le manuel de premiers secours aborde les positions et les gestes de premiers secours pour les accidents les plus courants : étouffement, coupures, brûlures, malaises, etc.

La composition de la trousse de secours pour chauffagiste.

Le kit de soin dédiée au métier de chauffagiste.
  • Petites blessures : 1 pansement compressif, 1 sac de froid instantané, 10 pansements individuels assortis, 5 compresses stériles 30x30cm, 1 compresse brûlures, 10 serviettes chlorhexidine, 3 dosettes de 5ml de sérum physiologique, 2 tampons hémostatiques Coalgan, 3 serviettes coups et chocs,
  • Aide au maintien : 1 bande extensible 3m x 7 cm, 1 bande extensible 3m x 10 cm, 1 sparadrap 5m x 2cm, 
  • Protection : 1 couverture de survie, 1 masque bouche à bouche, 4 gants vinyl,  2 sachets plastiques,
  • Petit matériel : 1 paire de ciseaux, 1 pince à échardes, 4 épingles de sûreté,
  • Aide pour secourir : Un manuel de premiers secours

Si vous n'avez pas besoin de la trousse compléte, Tamô vous propose uniquement la composition dédié aux trousses de secours pour chauffagiste.

Les risques rencontrés dans l'exercice du métier de chauffagiste.

Les limitations physiques du travail de chauffagiste (manipulation de charges lourdes, les positions de travail inconfortables), les produits chimiques rencontrés ou utilisés (amiante, plomb, suie...) ou chimiques (détartrants, réfrigérants, colles...), le gaz et l'électricité ou les bactéries qui prolifèrent dans les réseaux de climatisation représentent autant de source à l'origine de nombreux risques professionnels.

Les risques de nature physique pour les chauffagistes.

Les travaux d'installation ou de maintenance des chauffagistes nécessitent des interventions manuelles lourdes (éléments de chaudière, canalisations, radiateurs, équipements de climatisation, etc.) et souvent dans des positions inconfortables (à genoux, voire allongé, en torsion...) 

Il en résulte des lésions osseuses et articulaires fréquentes : douleurs du coude, de l'épaule, cervicales et lombaires, bursite du genou, provoquées par des microtraumatismes répétés dus à une posture prolongée de l'articulation du genou.

De plus, les causes d'accidents sont multiples :

  • Chutes de plain-pied sur des sols irréguliers, glissants, ou chutes de hauteur ou d'objets sur des échelles, escabeaux ou échafaudages,
  • Opérations de soudage,
  • Opérations de désaération pour la pose de canalisations encastrées ou le perçage de parois à l'aide d'outils pneumatiques vibrants (perforateurs, brise-béton), d'engins portatifs (perceuses, scies circulaires, etc.).

Les risques de nature toxique, irritant, corrosif, risque allergique.

L'applications ou la pulvérisation de colles dans des solvants, de colles bi-composants ou de solutions dans des peintures, dégraissage de surfaces, d'injection ou pulvérisation de mousses isolantes impliquant de nombreux composés organiques volatils (COV) sont utilisés. Du fait de leur volatilité, les vapeurs de ces COV utilisés par les chauffagistes sont présentes à des concentrations différentes mais élevées dans les milieux clos (caves...) où ils travaillent souvent, entraînant des risques respiratoires et parfois cutanées : inhalation de COV. Ces derniers pénètrent dans les poumons et directement dans la circulation sanguine, puis dans le cœur et le cerveau, provoquant des irritations des yeux et de la gorge, des organes respiratoires, des troubles cardiaques et digestifs (nausées...), des maux de tête.

Les poussières de fibres céramiques peuvent provoquer des irritations de la peau, des yeux et du système respiratoire et aggraver des affections existantes/

Les chauffagistes utilisent également divers produits et procédés pouvant avoir un effet corrosif sur la peau : acides, détartrants, agents de démoulage (ex : eau gazeuse, acide chlorhydrique).

Trousse de secours : les bonnes pratiques d'utilisation.

Chaque chantier de construction doit disposer d'une trousse de premiers soins. Chaque employé doit savoir que ce kit existe et où le trouver. Cette trousse doit être utilisée pour traiter les plaies simples (désinfectants, compresses, pincettes, petits ciseaux, pansements...) et les accidents issus de projections de produits chimiques, de corps étrangers, de poussières dans les yeux (dosettes de sérum ou lavages). ...), brûlures chimiques ou thermiques.

Pour les incidents plus graves, composez le 15 car seul le personnel médical saura quoi faire. Les médecins déconseillent également l'utilisation du médicament, même s'il est aussi courant que le paracétamol.

Les conseils Tamô pour utiliser correctement votre trousse de premiers soins.

  1. Optez en priorité pour les unidoses : Le conditionnement unidose stérile permet d'éviter toute contamination lors des différentes utilisations de la trousse d'urgence.
  2. Lavez-vous les mains : Veillez à avoir les mains propres avant d'ouvrir le kit et de toucher le matériel. Si nécessaire, utilisez des gants jetables pour nettoyer et panser la plaie d'un collègue.
  3. Gardez le kit en bon état : Entretenez régulièrement votre trousse de secours et si nécessaire, désignez une personne pour vérifier périodiquement le contenu, la date de péremption et l'état général de l'équipement.
  4. Contactez le Samu en cas d'accident grave : Les trousses de premiers soins sont conçues pour traiter les accidents et blessures mineurs. En cas d'incident plus grave, il faut impérativement : contacter Samu (15) en urgence et suivre les consignes données au téléphone.

OÙ STOCKER LE MATÉRIEL DE PREMIERS SECOURS ?

Les outils nécessaires pour administrer les premiers soins aux blessés et malades doivent être mobilisés sur un empacement précis et aisément accessible aux secouristes ou placés au plus proche de la zone dangereuse (ex : douches de sécurité, à proximité des produits chimiques dans les postes de manutention des produits).

Dans tous les cas, les salles de secours et le matériel de premier secours doivent être distingués par une signalisation appropriée (rectangles ou carrés et pictogrammes blancs sur fond vert) décrite dans l'arrêté du 4 novembre 1993. Pensez à placer votre trousse de secours sur un support mural et à la marquer clairement avec nos panneaux de signalisation.

Chaque métier comporte ses propres risques, alors emportez votre propre trousse de secours !

L'article R4224-14 du code du travail précise que « Les lieux de travail sont équipés de matériel de premiers secours adapté à la nature des risques et facilement accessible », notamment en cas de coupures, brûlures.

EST-IL LÉGALEMENT NÉCESSAIRE D'AVOIR UN LOCAL DÉDIÉ AU MATÉRIEL DE PREMIERS SECOURS ?

L'article 4214-23 du code du travail stipule que qu'un local de soins doit être installé sur le lieu de travail lorsque le nombre de salariés dans l'entreprise est au moins égal à 200 dans les établissements industriels et au moins 500 dans les autres établissements. Ce local dédié aux premiers secours doit être facilement accessible à l'aide d'un brancard et peut contenir des trousses et du matériel de premiers secours.

Il doit y avoir un dispositif d'appel dans la salle d'urgence, destiné à alerter les infirmières ou autour des équipements d'urgence ou, à défaut, une structure d'urgence à l'extérieur de l'établissement. La mise à disposition et l'utilisation du matériel de premiers secours ne constituent en effet qu'une partie de l'organisation des secours et ne peuvent en aucun cas se substituer à l'appel aux secours d'urgence.

Un renseignement ?

On vous rappelle
gratuitement

Devis
Gratuit & immédiaten ligne

Obtenez votre devis immédiatement via votre panier

En savoir +

Ne manquez pas votre

cadeau spécial
commande