Les trousses de secours

Qu’est ce qu’une trousse de secours ?

Une trousse de premiers soins est une mallette faites en polypropylène, en nylon ou en plastique ABS contenant du matériel médical, des médicaments et des instruments permettant de prodiguer les soins en situation d’urgence notamment en cas d’accident, de petite blessure ou de tout autre traumatisme.

Il existe des trousses de secours pouvant se présenter sous différentes formes et tailles et pouvant contenir un certain nombre de dispositifs médicaux différents en fonction de son usage, de l’emplacement géographique de la personne secourue mais aussi des compétences de l’individu qui administre les premiers soins.

Afficher en Grille Liste

Produits 1-9 sur 38

Page
par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

Produits 1-9 sur 38

Page
par page
Par ordre décroissant

Les produits à inclure dans une trousse de soin.

Les trousses de premiers soins peuvent aisément être réduites à une simple paire de gants en latex ou en nitrile rangé dans un sac en plastique. Ou vous pouvez avoir un sac à dos bien garni.

Dans un cadre professionnel, par exemple pour les sauveteur secouriste du travail, chaque dispositif médicaux de la trousse est à la seul charge du médecin du travail. De même, une note d’information pour une activité précise peut contenir une liste d’équipements recommandés, c’est notamment le cas pour les activités de loisir.

Les produits dédiés à la protection de la victime.

La notion de « protection » est un éléments de base des premiers secours. Il s’agit du premier impératif à suivre lorsque l’on fait face à un accident. 

-         Protéger

-         Alerter

-         Secourir

On protège le blessé afin de réduire au maximum les risques de suraccident.

Pour cela, le contenu de votre trousse doit impérativement inclure une couverture de survie. Il s’agit d’un film plastique métallisé doté d’une face dorée et d’un face argentée. Sa première utilité est de lutter contre les risques éventuels d’hypothermie de la victime issus des conditions météorologiques et/ou à un choc. Si la victime ne peut pas être déplacé, le secouriste se contentera de poser la couverture sur elle en prenant soin de placer la partie argentée contre le corps.

Veillez aussi à disposer d’un sac en plastique à portée de main, de sorte que celui-ci puisse servir de protection de secours en cas d’hyperventilation, d’hémorragie ou pour simplement vous permettre de jeter les déchets souillés, notamment les compresses usagées. Il est également utile pour récupérer les crachats de sang et les vomissements afin par la suite de les montrer au médecin.

Des gants fins en latex, en PVC ou bien en nitrile peuvent également se montrer d’une grande utilité dans ce type de situation. Cependant, les gants en latex sont périssable c’est pourquoi il est souvent nécessaire de les examiner, de les garder propre et de les conserver à l’abri des températures extrêmes sous peine de les rendre inutilisable voir dangereux pour la victime.

Les produits nécessaire aux urgences vitales.

Certains produits que vous pouvez inclure dans votre trousse de secours sont davantage spécialisés dans la prise en charge des urgences vitales.

Les tampon relais, notamment les pansements compressif ou les coussins hémostatiques d’urgence, sont utiles pour stopper les hémorragie.

Du salbutamol, en cas de crise d’asthme, si le blessé ne porte pas sur lui son traitement. L’individu souffrant d’asthme et manifestant une crise lors de l’accident doit rapidement prendre le traitement qui lui a été prescrit. Avec son accord, il est souhaitable pour son état de lui fournir du salbutamol sous forme nébulisée.

Enfin pour intervenir cas de choc anaphylactique, prévoyez une dose d’adrénaline auto-injectable ou épinéphrine.

Les produits de bobologie, pour les blessures bénignes.

Prévoyez d’inclure dans votre kit de secours plusieurs compresses stériles pour le nettoyage des plaies ainsi que des pansements prédécoupés. Quelques bandes élastiques ou sparadrap vous serviront à fixer une compresse .

Pour un nettoyage simple des escarres, optez pour un bon antiseptique. Il en existe plusieurs variantes. Les trousses de premiers soins conviennent aux compresses pré-imbibées ou aux doses uniques. Veuillez noter que les antiseptiques ont une date de péremption.

On peut également y inclure les anti-inflammatoire pour traiter diverses entorses et douleurs. Pour cela, les non-stéroïdiens seront à privilégier.

Enfin n’oubliez pas d’inclure le petit matériel qui peut s’avérer indispensable dans beaucoup de situation. Il est notamment question d’une pince à épiler, d’un ciseaux, d’un tire-tique, un aspi venin ou encore d’une lampe de poche. Pour cette dernière, il faut changer les piles de lampe au moins une fois par année et disposer d’une ampoule de secours. En cas de déplacement en avion, n’oubliez pas que les objets métalliques comme une paire de ciseaux doivent être placé en soute.

Il est toujours utile de disposer d’un crayon et de papier ou petit bloc-notes afin de renseigner l’heure de pose d’un garrot ou tout autre information donnée par le blessé ou ses proches en attendant l’arrivée des secours.

Les produits à prévoir en cas de déplacement.

Pour la désinfection des mains, utilisez une solution hydroalcoolique uniquement si elles ne sont pas d’apparence souillées. Prévoyez toujours quelques mouchoirs ou essuie-tout.

Afin d’apaiser la douleur et faire dégonfler les œdèmes traumatiques, utilisez des compresse de froid. Enfin selon les risques lié à l’environnement, n’oubliez pas d’emporter une paire de lunettes, un chapeau, de l’huile solaire et divers produits de soin contre les coups de soleil et un répulseur pour les insectes.

Le matériel de secours facultatif.

Pour les entorses, Tamô vous conseille des bandes de contention élastique adhésive et des bandes de crêpe pour les bandages.

Pour le bouche-à-bouche, il est possible d’utiliser des embouts buccaux ou des masques de protection de poche. Un rasoir jetable peut aussi s’avérer utile si les poils gêne la pose de sparadrap ou de bande de contention.

Faut-il mettre des médicaments dans sa trousse de secours ?

Tamô ne propose pas de trousse à pharmacie contenant des médicaments. La prescription de médicaments relève de la seule responsabilité du médecin et leur distribution, celle du pharmacien. Les médicaments en vente libre seront achetés sur les conseils d’un pharmacien. De plus, les dates de péremption des médicaments doivent également être respectées. Pour ces trois raison, le médicament ne fait pas exactement partie d’une trousse de premiers soins bien que rien ne vous empêche d’en ajouter par la suite.

Pour en savoir plus, Tamô vous propose son article dédié au contenu adapté à inclure dans sa trousse de secours.

Un renseignement ?

On vous rappelle
gratuitement

Devis
Gratuit & immédiaten ligne

Obtenez votre devis immédiatement via votre panier

En savoir +

Ne manquez pas votre

cadeau spécial
commande