Ce qu'il faut savoir sur les pansements

Pourquoi utiliser des pansements pour soigner les blessures ?

Le rôle du pansement est de stopper les saignements et les éventuels suintements de la blessure, et de favoriser la cicatrisation. Il permet à la fois de protéger la blessure afin qu’elle ne s’infecte pas et de la maintenir à un niveau d’humidité idéal pour accélérer le processus de cicatrisation.

Les pansements Tamô sont conçus de manière à rendre cette expérience la plus courte et la plus confortable possible pour l’utilisateur. Leur constitution laisse ainsi la plaie respirer tout en bloquant l’entrée de microbes et peuvent, pour certains pansements, être gardés plusieurs jours sans détérioration.

Comment panser et soigner une plaie ?

Blessures superficielles

Dans un premier temps, il est primordial de nettoyer autant que possible la plaie avec du sérum physiologique ou à l’eau tempérée, car une blessure est généralement causée par une chute au sol ou par un choc avec un objet, ce qui favorise l’entrée de microbes et de saletés dans la plaie. Nettoyer en commençant du milieu vers l’extérieur.

Pour les blessures avec saignements modérés, comprimer la plaie entre 5 et 10 minutes avec du coton, par exemple. Appliquer un pansement, une compresse ou un bandage seulement après avoir séché la plaie.

Nos trousses de secours spécifiques rassemblent tous les produits nécessaires à une prise en charge efficace.

Blessures importantes

Pour les blessures entraînant une hémorragie importante, l’objectif prioritaire est de ralentir autant que possible la perte de sang avant l’arrivée des secours, que vous aurez appelé au préalable au 112 (valable dans tous les pays de l’Union Européenne).

Allonger la victime et surélever le membre blessé au dessus du niveau du coeur. Si l’objet responsable de la coupure est encore présent dans la plaie, il est conseillé de ne pas le retirer, afin de ne pas risquer d’aggraver l’hémorragie.

Ne donnez pas à boire à une victime atteinte d’hémorragie, car son estomac doit être vide avant une éventuelle opération. Vous pouvez cependant lui mouiller les lèvres.

Il est impératif de veiller en permanence sur la victime avant l’arrivée des secours.

Les pansements Tamô

Tamô propose une très large gamme de pansements en cotons, non tissés, occlusifs, plastiques et détectables pour l’industrie agroalimentaire et la restauration.

Pour les petites coupures, Tamô met à votre disposition des pansements spécifiques avec notamment le panse-doigt, qui est une bande de gaze imprégnée d'une solution de latex d'origine 100% végétale. Ce bandage auto-adhésif destiné à être appliqué au niveau de la main et du pied (doigts et orteils ainsi que leurs extrémités essentiellement) est applicable directement sur une peau lésée ou suintante après nettoyage antiseptique. Il ne colle pas à la peau, il limite et stoppe le saignement, il rapproche les parois d'une plaie en favorisant une cicatrisation rapide, il est étanche aux poussières et aux liquides usuels mais perméable à l'air.

Découvrez également les sparadraps avec ou sans fourreau, avec ou sans dévidoir. A noter le sparadrap bleu pour l’industrie agroalimentaire et la restauration.

- Dans la gamme des compresses : tissées ou non tissées, stériles ou non stériles. Pansements compressifs stériles ou coussins hémostatiques. Filet de maintien à différentes tailles, tube coton enfant et adulte et doigtier stérile coton - single fix - avec deux tailles.

- Dans la gamme des bandages : bande de gaze , bande de crêpe, bande élastique pour maintien léger, moyen ou ferme, bandes pour le sport et bandes bleu pour l’industrie agroalimentaire et la restauration.

- Dans la gamme coton et cellulose : coton hydrophile chirurgical en rouleau ou en boules, coton rondelles, coton en carré ou rectangle, coton tige, écouvillons, rouleau de table d’examen, mouchoirs papier, hygiène féminine, écharpe triangulaire de Mayor, alaise, essuie-mains, essuie-tout, drap housse et drap du dessus, drap de bain, serviette de bain.