Importance des kits hygiène pour les sans-abris

L'importance des kits hygiène pour les sans abris

Se doucher, laver ses vêtements, se changer, se raser, se protéger, voilà autant d'actions évidentes pour la plupart mais impossibles lorsqu'on se retrouve de force à la rue. Depuis quelques années maintenant les kits d'hygiène ou de survie se sont répandus pour venir en aide aux sans abris lors de maraudes notamment et sont déstinés à tout individu dont la mobilité ne permet pas d'emporter le matériel d'hygiène nécéssaire ou d'assurer ses besoins essentiels. Comprenant des serviettes hygiéniques pour les femmes, des rasoirs pour les hommes, des lingettes, une brosse à dents, du dentifrice, du gel douche... le kit hygiène est indispensable comme nous allons le voir pour permettre à tous d'accéder à la propreté, trop longtemps reléguée au second plan du processus de sociabilisation.

Accès à l'hygiène difficile :

Selon un sondage réalisé par la Croix Rouge en 2018, 89% des personnes marginalisées, en situation de grande exclusion, considèrent que l'accès à la santé, se laver, manger convenablement et changer de vêtements, représentent un besoin aussi essentiel que se loger. La plupart des sans abris ne peuvent pas prendre une douche par jour et en sont réduits à se laver en moyenne moins de 4 fois par semaine. En cause, le manque d'accès aux points d'hygiène inégalement répartis sur le territoire voire parfois inexistants. Quand ils sont disponibles, le temps d'attente est souvent trop long et la seule solution pour accéder à l'hygiène reste le lavabo des toilettes publiques dont le nombre tend à diminuer. Leur coût est aussi un réel problème, il suffit pour cela de penser aux toilettes payantes des gares représentant une dépense non négligeable pour une personne dont les revenus quotidiens servent essentiellement à dormir à l'abri et s'alimenter.

Comme nous avons pu le constater, l'hygiène passe souvent à l'arrière plan des dépenses quotidiennes car considérée comme moins importante et moins effective que l'accès au logement et l'alimentation. Cependant, prendre soin de soi et accéder à l'hygiène est une affaire de santé publique autant qu'un moyen indispensable de regagner une estime de soi. 

L'hygiène et la dignité humaine

Besoin fondamental permettant de prendre soin de soi et de son corps, l'hygiène est aussi et surtout un moyen efficace de sociabilisation. L'accès à la propreté est un enjeu déterminant pour l'intégration et la dignité humaine alors que le nombre de sans abris en France ne cesse d'augmenter et leurs conditions de vie de se dégrader.

La rue c'est marcher sans but, sans espoir de réinsertion. Le manque d'hygiène contribue fortement à cet état de fait en ce qu'il favorise la marginalisation. L'accès aux soins est donc indispensable pour permettre aux personnes exclues de retrouver confiance en eux et une estime personnelle suffisante pour espérer se réinsérer à long terme. Malheureusement cet objectif est souvent contrecarré par une tout autre réalité, celle où l'hygiène est tellement précaire que les aides apportées ne peuvent tout au plus qu'apporter un peu de réconfort, et c'est bien de cela dont il est question dans la distribution de ce qui est aussi communément appelé les "kits de survie".

Offrir à la personne le matériel nécéssaire pour lui assurer une hygiène primaire, essentielle pour accéder à la dignité humaine.

Les kits de survie pour la dignité

Lorsque les points d'accès d'hygiène sont manquants ou difficiliment accessibles, il ne reste plus que le recours aux associations et bénévoles telles que La Croix Rouge, l'Ordre de Malte, la Fondation de Nice, etc.. qui permettent aux personnes exclues d'accéder à l'hygiène élémentaire. C'est donc au travers de "kits hygiène", "kit dignité" ou "kit de survie" distribués lors des maraudes en plus d'un apport social que les sans abris restent liés à la société. 

Ces kits hygiène existent sous des compositions différentes et pour des durées différentes. Ils sont toujours à usage unique et prévus pour une courte période allant généralement de 1 à 3 jours selon les besoins. Nous vous listons ci-dessous à titre indicatif un exemple de nos compositions pour vous permettre de prendre connaissance de leur contenu : 

Kit hygiène HOMME 1 jour : 

Composition 1 : 1 brosse à dents ; 1 dose de dentifrice 3ml ; 1 rasoir ; 1 dose de crème à raser ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 1 gel douche / shampoing de 10ml ; 1 serviette rafraichissante ; 1 peigne.

Composition 2 : 1 serviette de bain non-tissée 40x85cm ; 1 dose de shampoing / douche de 10ml ; 1 brosse à dents ; 1 dose de dentifrice ; 1 gant de toilette non-tissé ; 1 rasoir ; 1 dose de crème à raser ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 1 peigne.

Kit hygiène HOMME 3 jours : 

Compositon 1 : 1 serviette de bain non-tissée 40x85, 3 doses de gel douche / shampoing de 10ml ; 1 brosse à dents ; 3 doses de dentifrice ; 3 gants de toilette non-tissés ; 1 rasoir ; 3 doses de crèmes à raser ; 1 sachet de 3 contons tiges ; 1 peigne.

Composition 2 : 3 gels douche / shampoing de 10ml ; 1 brosse à dents ; 3 doses de dentifrice 3ml ; 3 serviettes de bains 85cm x 40cm ; 1 rasoi jetable ; 3 doses de crème à raser ; 3 sachets de gel hydroalcoolique ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 10 mouchoirs ; 1 peigne. 

Kit hygiène FEMME 1 jour : 

Composition 1 : 1 brosse à dents ; 1 dose de dentifrice 3ml ; 1 serviette périodique ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 1 gel douche / shampoing 10ml ; 1 serviette rafraichissante ; 1 peigne. 

Composition 2 : 1 serviette de bain non-tissée 40x85cm ; 1 dose de gel douche / shampoing 10 ml ; 1 brosse à dents ; 1 dose de dentifrice ; 1 gant de toilette non-tissé ; 1 serviette périodiques ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 1 peigne.

Kit hygiène FEMME 3 jours :

Composition 1 : 3 serviettes de bain 85x40cm ; 1 brosse à dents ; 3 doses de dentifrice 3ml ; 3 gel douche / shampoing 10ml ; 3 serviettes périodiques ; 3 gels hydroalcoolique ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 10 mouchoirs ; 1 peigne 

Composition 2 : 1 serviette de bain en non-tissé 40x85 ; 3 doses de gel douche / shampoing 10ml ; 1 brosse à dents ; 3 doses de dentifrice 3ml ; 3 gants de toilette non-tissées ; 3 serviette périodiques ; 1 sachet de 3 cotons tiges ; 1 peigne. 

Les femmes sans abris et la précarité menstruelle :

Les inégalités sont fortement présentes dans l'accès aux protections périodiques. En France, 1,7 millions de femmes n'ont pas accès aux serviettes hygiéniques et plus d'une femme sur trois n'en change pas suffisamment. Lorsqu'elles n'y ont pas accès, certaines personnes recourent à des protections de fortune comme en témoigne une sans abris à la presse, avouant utiliser du papier toilette pour pallier ce manque. 

Cette précarité menstruelle se développe fortement dans la rue et ajoute à la détresse physique des sans-abris une détresse psychologique, conséquence d'un manque d'estime de soi et de dignité. Bien que la TVA soit passée de 20 à 5,5% en 2016 sur les protections hygièniques, le coût de ces dépenses reste important et représente environ 5% du budget d'une femme. Il faut à cela ajouter toutes les autres dépenses mentionnées plus haut et considérées comme "prioritaires"  pour se rendre compte que les femmes sont les plus touchées physiquement et psychologiquement par la précarité à laquelle s'ajoute évidemment des problèmes de santé sur le long terme.

C'est pour répondre à ce besoin que les kits hygiène pour femmes comprennent des garnitures périodiques. 


Face à ce problème systémique, les associations ne cessent de venir en aide aux personnes fragilisées et étendent leurs actions. A titre indicatif, le nombre de kits hygiène distribués par la Croix Rouge est passé de 40 000 en 2013 à 100 000 les années suivantes. Face à cette précarité toujours plus importante, Tamô, spécialiste des produits de premiers soins, continuer de s'impliquer et de proposer aux associations des kit hygiène indispensables pour les plus démunis.